Greenpeace UK lâche des rochers au large de la côte des Cornouailles pour prévenir la surpêche

Des militants ont jeté des rochers géants dans la Manche à Cornwall’s Land’s End, dans la dernière tentative de UK Greenpeace d’essayer d’arrêter la pêche industrielle destructrice.

L’organisation environnementale a déversé les rochers géants dans une zone de la zone de conservation des profondeurs du sud-ouest qui, selon elle, souffre de la surpêche des grands chalutiers de fond.

Anna Diski, activiste de l’océan à Greenpeace UK, affirme que le placement de ces rochers empêche les chalutiers destructeurs de pouvoir “opérer dans la zone, ce qui les empêche de traîner leurs lourds engins de pêche le long du fond marin, détruisant l’habitat et perturbant le carbone”.

Cette décision intervient après que la dernière série de pourparlers de l’ONU visant à garantir la protection de la vie marine dans les eaux internationales a été interrompue sans accord.

Adrián Araúz, capitaine de l’Arctic Sunrise, le navire utilisé dans l’opération, pense que si le gouvernement avait la volonté de protéger certaines zones, « ils pourraient le faire, ils en ont le pouvoir ».

“Donc, le petit acte que nous faisons est la preuve que cela peut être fait”, Araúz.

Greenpeace a déclaré que le tronçon de 4 600 kilomètres carrés dans les profondeurs du sud-ouest est l’une des soi-disant aires marines protégées les plus pêchées au Royaume-Uni.

Les données de l’agence de surveillance Global Fishing Watch montrent que 110 navires, dont plus de la moitié sont français, ont pêché pendant près de 20 000 heures dans la zone au cours des 18 mois précédant juillet.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire