Grèves des trains à Sydney : le syndicat des transports et le gouvernement parviennent à un accord pour mettre fin aux grèves des trains

Le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud a finalement conclu un accord avec le syndicat des chemins de fer pour modifier une flotte de trains après des mois de négociations acharnées et d’actions revendicatives.

“Aujourd’hui, nous avons donné la priorité aux habitants de Sydney”, a déclaré le Premier ministre Dominic Perrottet dans une déclaration conjointe publiée vendredi soir avec le ministre des Finances Damien Tudehope et le ministre des Transports David Elliott.

Les parties étaient en désaccord sur l’opportunité d’apporter ou non des modifications de sécurité à une flotte de trains interurbains de plusieurs milliards de dollars construits en Corée, qui sont entreposés depuis 2019.

Le gouvernement a conclu l’accord avec le syndicat vendredi après des mois de pourparlers bloqués et d’accusations de mauvaise foi des deux côtés.

Dans une lettre adressée à ses membres vendredi soir, le Rail, Tram and Bus Union a félicité ses membres pour leur “unité” et leur “engagement”, affirmant que le gouvernement avait été contraint de faire un certain nombre de concessions.

Les modifications apportées aux trains permettront aux gardes de surveiller les quais à l’approche et au départ, améliorant ainsi la sécurité. Le gouvernement avait fait valoir qu’ils étaient inutiles et coûteraient jusqu’à 1 milliard de dollars.

“Des millions de navetteurs ferroviaires de Sydney et de la Nouvelle-Galles du Sud pourront désormais prendre un train sans être injustement touchés par des perturbations syndicales, à la suite d’un accord entre le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud et les syndicats combinés des chemins de fer”, ont déclaré le Premier ministre et les ministres.

“Pendant trop longtemps, les écoliers, les gens qui vont travailler et les petites entreprises ont vu leur vie et leurs entreprises bouleversées par l’action revendicative des syndicats des chemins de fer.”

Le secrétaire d’État de la RTBU, Alex Claassens, a confirmé à l’AAP que l’accord avait été conclu.

“Nous savions que le bon sens finirait par l’emporter et que le gouvernement viendrait à la table avec un engagement à fournir des trains sûrs et l’accord d’entreprise équitable que les navetteurs et les travailleurs méritent”, a-t-il déclaré.

“Cette victoire pour les travailleurs signifie qu’il n’y a pas besoin de l’action revendicative prévue pour la semaine prochaine.”

“Cette victoire pour les travailleurs signifie qu’il n’y a pas besoin de l’action revendicative prévue pour la semaine prochaine.”

L’accord a été signé après que les navetteurs de Sydney aient bénéficié d’une semaine de transport gratuit, offerte par le gouvernement pour éviter une action revendicative prévue, qui aurait vu la capacité du réseau réduite d’un tiers.

Le gouvernement et le syndicat sont ensuite entrés en médiation tout au long de la semaine alors qu’ils cherchaient à résoudre le différend de longue date.

Le parti travailliste a salué la résolution et que “le bon sens a finalement prévalu”, mais a déclaré que cela n’aurait pas dû prendre autant de temps.

“Il y a de sérieuses questions sur la raison pour laquelle le gouvernement n’a pas signé d’acte concernant l’avenir de la nouvelle flotte interurbaine jusqu’à aujourd’hui”, a déclaré la porte-parole des transports, Jo Haylen.

Il reste à régler les détails du nouvel accord d’entreprise du syndicat des chemins de fer après l’expiration de l’accord actuel l’année dernière.

Les deux parties ont convenu que ces détails peuvent être déterminés de manière indépendante par la Commission du travail équitable.

“Nous ne sommes pas encore à la ligne d’arrivée, mais notre unité et notre engagement ont forcé le gouvernement à apporter des modifications à la sécurité … et nous les avons poussés à un point où un accord équitable est à portée de main”, a écrit la RTBU à ses membres vendredi.

Le gouvernement a déclaré que le processus de la Commission du travail équitable entraînerait un vote des syndicats des chemins de fer et un processus d’arbitrage en cours alors qu’ils résolvaient certaines questions en suspens.

“Alors que ces processus de la Commission du travail équitable sont en cours, les syndicats combinés des chemins de fer ont convenu de ne pas entreprendre d’action revendicative”, a déclaré le gouvernement.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire