Grosses pertes : les troupes de Wagner en perdent probablement des dizaines de milliers

Le groupe de mercenaires Wagner a recruté près de 50 000 prisonniers pour le combat en Ukraine. Cependant, ils auraient subi de lourdes pertes.

Le groupe de mercenaires russes Wagner aurait enregistré de lourdes pertes. La responsable de l’organisation russe indépendante de défense des droits de l’homme “Rus Sidjaschtschaja” (la Russie derrière les barreaux), Olga Romanowa, a annoncé qu’environ 50 000 prisonniers russes, que le groupe Wagner pour la guerre dans le

L’Ukraine a recruté, il n’en reste plus que 10 000 – en raison des taux élevés de pertes, de redditions et de désertions.

Selon des experts militaires de l’Institute for the Study of War (ISW), les chiffres ne peuvent pas être vérifiés de manière indépendante, mais sont très plausibles, “compte tenu du modèle de Wagner, dans lequel les prisonniers sont utilisés comme chair à canon dans des opérations offensives très exténuantes”. Selon un rapport de l’institut, une « masse de prisonniers non formés » meurt ou se rend à la guerre.

  • Les images montrent le “marteau de forgeron”:

    Poutine utilise une arme énorme – mais elle a un inconvénient

  • Discussion sur Léopard 2: “C’est une énorme rupture taboue”
  • Inventeur de “l’Axe du Mal”: Historien : ce n’est qu’alors que la Russie négociera

Des experts de l’ISW rapportent également des cas dans lesquels “des proches de combattants du groupe Wagner ont reçu des cercueils vides après avoir appris que leurs proches étaient morts en Ukraine”. Cela irait également dans le sens des estimations de l’organisation de défense des droits de l’homme “La Russie derrière les barreaux” et montrerait “que Wagner ne dispose pas de l’infrastructure administrative et bureaucratique de base pour suivre et présenter ses propres pertes”.

  • Les images montrent le “marteau de forgeron”:

    Poutine utilise une arme énorme – mais elle a un inconvénient

  • Discussion sur Léopard 2: “C’est une énorme rupture taboue”
  • Inventeur de “l’Axe du Mal”: Historien : ce n’est qu’alors que la Russie négociera
  • Articles similaires

    commentaires

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    DERNIÈRES NOUVELLES