La Russie livre un ultimatum énergétique alors que le gazoduc Nord Stream est fermé

La Russie a lancé un ultimatum énergétique à l’Europe, affirmant que le gazoduc Nord Stream 1 ne reprendrait pas tant que “l’Occident collectif” ne lèverait pas les sanctions contre Moscou pour son invasion de l’Ukraine.

Lundi, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a accusé les sanctions britanniques, canadiennes et européennes de l’échec de la Russie à livrer du gaz via le pipeline clé qui achemine le gaz de Saint-Pétersbourg à l’Allemagne via la mer Baltique.

“Les problèmes de pompage de gaz sont survenus à cause des sanctions que les pays occidentaux ont imposées à notre pays et à plusieurs entreprises”, a déclaré M. Peskov, cité par l’agence de presse Interfax. “Il n’y a pas d’autres raisons qui auraient pu causer ce problème de pompage.”

Les prix mondiaux du gaz ont fortement augmenté depuis que la société pétrolière publique russe Gazprom a interrompu ses livraisons à l’Europe occidentale le 31 août.

Gazprom avait initialement annoncé qu’il arrêterait les livraisons en raison de “travaux de maintenance”, mais seulement jusqu’à samedi. La société a déclaré que cela était dû à un défaut technique, qu’elle a attribué aux difficultés de réparation des turbines de fabrication allemande au Canada. L’Allemagne et l’UE ont contesté la justification technique.

Ceci est une histoire en développement.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire