Le fondateur de Harvey Norman, Gerry Harvey, règle le procès avec la veuve mourante Peggy Luker qu’il a tenté d’expulser

Le milliardaire Gerry Harvey a réglé une affaire judiciaire avec une femme mourante qu’il tentait d’expulser d’une maison qu’elle partageait avec son défunt mari de facto – l’ami de l’entrepreneur depuis 50 ans.

Peggy Luker devait affronter le détaillant lors d’une audience lundi, mais n’a pas pu poursuivre l’affaire car sa santé s’était gravement détériorée.

Les termes du règlement ne peuvent pas être divulgués, mais un représentant de M. Harvey, âgé de 82 ans, a confirmé à Daily Mail Australia que l’action en justice était terminée.

“M. Harvey est très heureux que l’affaire soit résolue et souhaite à Peggy Luker le meilleur pour l’avenir”, a déclaré le représentant.

“Aucun autre commentaire ne sera fait car les termes du règlement sont confidentiels.”

L’avocat de Mme Luker, Chris Crawley, a déclaré à Daily Mail Australia que son client avait exécuté un «certificat de notification de décès à domicile».

“Malheureusement, Peggy Luker a dû être contre-interrogée et n’a pas pu poursuivre l’affaire car sa santé s’était gravement détériorée et elle a été admise à l’hôpital le week-end dernier”, a déclaré M. Crawley.

Mme Luker a vécu sans loyer dans une propriété à Kurrajong, à 75 km au nord-ouest de Sydney, avec son partenaire de longue date Garry Dent pendant huit ans jusqu’à sa mort à l’âge de 80 ans en 2017.

M. Dent avait travaillé comme entrepreneur pour M. Harvey pendant 15 ans avant sa mort et le co-fondateur de Harvey Norman, d’une valeur estimée à 2,83 milliards de dollars, a prononcé un éloge funèbre lors de ses funérailles.

Mme Luker avait affirmé qu’elle croyait jusqu’à la mort de M. Dent que la maison qu’ils partageaient appartenait à son partenaire, mais que peu de temps après les funérailles, M. Harvey lui avait dit de “déménager et de toucher la pension”.

Elle a combattu un avis d’expulsion émis au nom de M. Harvey en poursuivant G Harvey Nominees Pty Ltd, la fiducie répertoriée comme propriétaire de la propriété, devant la Cour suprême de NSW.

Elle a combattu un avis d’expulsion émis au nom de M. Harvey en poursuivant G Harvey Nominees Pty Ltd, la fiducie répertoriée comme propriétaire de la propriété, devant la Cour suprême de NSW.

Mme Luker avait été terrifiée à l’idée d’être expulsée de la maison et craignait de finir par vivre dans la rue.

M. Harvey, bien que sympathique à la situation de Mme Luker, a déclaré dans un affidavit qu’il n’avait jamais donné la maison à M. Dent et qu’il souhaitait vendre la propriété.

Mme Luker a déclaré qu’elle avait appris que la propriété était toujours au nom du fiduciaire seulement après la mort de M. Dent – ​​au même moment, M. Harvey a déclaré avoir appris que Mme Luker croyait que c’était la sienne.

Après des années de dispute, M. Harvey a visité la propriété en juin 2020 pour tenter de convaincre Mme Luker de déménager, a rapporté le journal The Age l’année dernière.

Selon l’affidavit de M. Harvey, il a déclaré à Mme Luker: «Vous pouvez peut-être entrer dans une commission du logement ou quelque chose du genre. Vous avez sûrement un plan B ?

Mme Luker a eu une greffe de rein ratée il y a huit ans et a développé un cancer de la peau à cause des médicaments qu’elle a pris pour arrêter le rejet de l’organe.

Les médecins ont dit à la femme de 68 ans qu’ils ne pouvaient plus rien faire pour empêcher le cancer de se propager à d’autres parties de son corps.

Mme Luker a déclaré dans un affidavit sous serment en son nom que M. Dent était un promoteur immobilier qui était un ami de M. Harvey depuis environ 50 ans.

“Le défunt a travaillé pour le groupe d’entreprises Harvey Norman et dans l’intérêt général des différentes sociétés de Gerry jusqu’à l’âge de 80 ans, date à laquelle il est décédé subitement”, indique le document.

Mme Luker et M. Dent – ​​qui avaient trois enfants d’un précédent mariage – vivaient ensemble depuis 23 ans et, à sa connaissance, il était décédé sans testament.

Selon son affidavit, M. Dent avait résolu un problème pour M. Harvey en 2001 lorsque le mauvais accès au parking d’un magasin Harvey Norman à Penrith faisait perdre de l’argent à l’entreprise.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire