L’ONU adopte une résolution “historique” sur la justice pour les victimes de viol

L’ONU a adopté un texte visant à lutter contre les agressions sexuelles et à donner accès à la justice aux victimes de tels abus.

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté vendredi une résolution qui facilite l’accès à la justice pour les victimes de violences sexuelles, lors d’un vote qui a été accueilli par les acclamations et les applaudissements du public.

Dans le texte, qui a été approuvé par consensus, l’Assemblée générale exhorte les pays à prendre des mesures efficaces – dans le cadre du droit national et international – pour aider les victimes et les survivants de violences sexuelles et sexistes à accéder à la justice et à l’assistance.

C’est la première fois que l’ONU adopte une résolution autonome reconnaissant le viol en temps de paix, selon Amanda Nguyen, fondatrice et PDG de Rise, une ONG qui lutte depuis des années pour faire entendre la voix des survivantes d’agressions sexuelles à travers le monde. .

« Ce que nous demandons aux gens, ce n’est pas seulement de comprendre que la stigmatisation du viol est quelque chose qui doit être aboli, mais aussi de se regarder dans le miroir et de se demander ce que vous avez fait à ce sujet », dit Nguyen.

La résolution de l’ONU de vendredi a souligné l’importance pour les victimes d’un accès rapide et sans entrave à la justice, la nécessité de renforcer la coopération internationale et l’importance de protéger les droits des femmes en général.

Pour mettre en lumière le “blâme des victimes”, Rise s’est associé à l’initiative Spotlight des Nations Unies pour organiser une exposition au siège de l’organisation à New York intitulée “What Were You Wearing?” pour souligner que les vêtements de la victime ne devraient pas avoir d’incidence sur les enquêtes sur les viols.

“Je voulais être astronaute, je ne voulais pas être activiste, mais me voilà”, a déclaré Nguyen, 30 ans. “Et les vêtements que je portais quand j’ai été violée sont exposés ici.”

Des pantalons, des shorts, des robes et même un maillot de bain pour fille sur 103 mannequins ont été exposés au siège de l’ONU de la mi-juillet à vendredi.

Représentant l’UE, l’ambassadeur tchèque Jakub Kulhanek a salué la détermination des organisations de survivants à contribuer à la réalisation de la résolution.

“En plus des traumatismes, les survivants sont souvent confrontés à des obstacles inacceptables pour accéder aux soins, à la justice et à la réparation”, a-t-il ajouté.

Ces commentaires ont été repris par d’autres diplomates lors de l’événement.

“Nous savons que nous devons faire plus pour éliminer la violence sexuelle dans le monde, [but] cette résolution historique nous rapproche de cet objectif », a déclaré le représentant américain Jeffrey DeLaurentis.

Cependant, il a noté que le texte ne crée pas de droits ou d’obligations en droit international.

“Même si cette résolution de l’ONU ne peut être considérée que comme symbolique, c’est un symbole puissant”, a déclaré Nguyen. “Parce que nous sommes là, nous crions. Nous disons que notre viol est important et vous devez le reconnaître.”

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire