Un homme d’affaires offre 20 millions de dollars à un candidat au Sénat pour s’opposer à la représentante Rashida Tlaib

ad

Un homme d’affaires du Michigan a offert des millions de dollars à un candidat démocrate au Sénat pour se présenter contre la représentante Rashida Tlaib, la seule Palestinienne américaine au Congrès.

L’homme d’affaires Linden Nelson a offert au candidat Hill Harper, acteur, avocat et organisateur syndical, 20 millions de dollars pour se retirer de la course au Sénat et rivaliser avec Tlaib aux primaires de 2024. Le New York Times rapports.

M. Harper répondu au rapport sur X, anciennement Twitter, selon lequel il ne serait pas « acheté, dirigé ou intimidé ».

“Je ne vais pas me présenter contre la seule Palestinienne-Américaine au Congrès simplement parce qu’elle ne plaît pas à certains intérêts particuliers”, a écrit Harper.

“Je me présente parce que je veux briser l’emprise des riches intérêts particuliers sur notre politique, qu’il s’agisse du lobby israélien, de la NRA ou des grandes sociétés pharmaceutiques”, a-t-il ajouté.

Nelson a déjà fait des dons à des groupes qui financent les opposants du représentant Tlaib. Il fait don 13 000 $ à Concerned Citizens of Michigan, un groupe qui a soutenu les principaux rivaux du représentant Tlaib en 2020.

Tlaib est le premier et le seul Américain palestinien au Congrès. Le 7 novembre, la Chambre des représentants américaine a voté par 234 voix contre 188 pour censurer la représentante du Michigan pour ses commentaires sur la guerre entre Israël et le Hamas, notamment son utilisation de l’expression « du fleuve à la mer ».

Mme Tlaib, faisant écho aux sentiments de nombreux défenseurs palestiniens des droits de l’homme, écrit en X La devise « est un appel à la liberté, aux droits de l’homme et à la coexistence pacifique, et non à la mort, à la destruction ou à la haine ».

D’autres membres du Congrès ont qualifié cette expression d’antisémite. Le représentant Richie Torres, un démocrate de New York, écrit en X l’expression « franchit une ligne de discours de haine qu’aucun agent public ne devrait jamais franchir ».

Au moins 11 078 Palestiniens ont été tués depuis le début de la guerre le 7 octobre, selon le dernier bilan vérifié enregistré le 10 novembre, selon le Presse associée.

Harper, les représentants Tlaib et Nelson n’ont pas immédiatement répondu à L’indépendant Demande de commentaires soumise un jour férié fédéral américain.



Cliquez ici pour plus d’informations.

Articles Liés

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Derniers articles