La star de “House of the Dragon”, Milly Alcock, aborde la misogynie sur HBO Show

Maison du Dragon peut mettre les femmes au premier plan de son histoire, mais cela ne signifie pas qu’il évite la manière dont le patriarcat, la misogynie et la violence peuvent les affecter.

L’auteur George RR Martin a précédemment défendu l’émission contre les accusations de sexisme, suggérant que “l’histoire” est plus “misogyne” et c’est parce qu’il s’inspire d’événements historiques que son travail peut sembler sexiste à certains.

Milly Alcock, qui incarne Rhaenyra Targaryen dans sa jeunesse, a également abordé la représentation de la misogynie dans Maison du Dragon dans une interview avec Newsweek.

Faisant référence à l’amitié entre son personnage et Alicent Hightower (Emily Carey, plus tard Olivia Cooke) et à la manière dont sa chute conduit à la Danse des Dragons dans les livres de Martin, Alcock a déclaré que les thèmes de la misogynie et du patriarcat devaient être explorés.

“Je pense [their friendship is] vraiment au centre des thèmes principaux de la série, qui sont le patriarcat et la misogynie”, a déclaré Alcock Newsweek. “Parce qu’en fin de compte nous explorons cette relation très nuancée [and the] misogynie intériorisée que ces deux femmes sont obligées de combattre, mais finalement la disparition de leur amitié est due à des choix faits par des hommes.

“Et parce qu’ils ne sont pas dans le monde moderne dans lequel nous vivons, ils n’ont pas de mot pour ça, ils ne comprennent pas ce que [the] La lutte à laquelle ils sont confrontés est que c’est finalement tout dans la série.”

Autrefois bons amis, le lien entre Rhaenyra et Alicent devient tendu lorsque le père de Rhaenyra choisit de faire d’Alicent sa deuxième épouse, et, dans les livres de Martin, le couple devient plus tard rivaux après la mort du roi Viserys I quand Alicent tente de contester le droit de Rhaenyra au trône de fer et se sent qu’au lieu de cela, son fils aîné devrait régner.

Maison du Dragon montre également la violence contre les femmes de multiples façons, mais cela est particulièrement visible dans le premier épisode de l’émission lorsque le roi Viserys I (Paddy Considine) oblige sa femme Aemma Arryn (Sian Brooke) à avoir une césarienne sans son consentement, un acte qui se traduit par sa décès.

De manière moins ouvertement violente, la série aborde également le manque de confiance dans les femmes en tant que dirigeantes, la princesse Rhaenys (Eve Best) étant abandonnée pour le trône en faveur de son cousin masculin, et Rhaenyra devant plus tard gérer ses sentiments en tant que personnes. de Westeros pense qu’elle ne sera pas une dirigeante capable.

“Je pense que la série n’essaie pas de recontextualiser Westeros dans ce paysage soudainement très féminin, car ce n’est pas le cas, et ce ne sera pas le cas”, a déclaré Alcock lorsqu’on lui a posé des questions sur le traitement réservé par la série à ses personnages féminins et sa violence contre les femmes. .

“Je pense que c’est un travail formidable d’être honnête à propos de la douleur que ces femmes ont subie, et cela incite finalement le public à comprendre cela”, a ajouté Alcock. “Et je pense que c’est un récit plus fort que de ne pas rendre hommage à la quantité de douleur [they’ve gone through] et sans tenir compte du fait que ces femmes ont été en quelque sorte mises en place et ont dû faire face à [that pain].”

Alcock dépeint Rhaenyra dans la première moitié de la saison, avec Emma D’Arcy prête à reprendre le rôle lorsque le personnage est dans ses années adultes.

Elle a partagé à quel point elle aimait jouer le dragonnier en disant: “C’est un personnage incroyable, elle est très adorable dans la façon dont elle se déplace à travers le monde et je pense que nous la voyons finalement complètement transformée en cet adulte tout au long de la série.

“J’étais captivé, captivé par elle, sa bravoure et son intelligence, et j’étais honnêtement un peu intimidé de jouer quelqu’un comme ça, parce que je ne veux pas tout foutre en l’air.”

Bien qu’elle aime jouer au Targaryen, Alcock n’a pas apprécié les scènes qui la verraient faire ce qu’elles font le mieux : chevaucher un dragon.

“Honnêtement, ce n’était pas mon préféré parce que vous êtes seul, vous êtes seul sur une scène sonore, en quelque sorte hissé dans les airs et en train d’essayer de comprendre quoi faire de votre visage”, a admis Alcock en discutant du tournage. scènes où Rhaenyra chevauche son dragon, Syrax.

“C’était une expérience étrange, [I’m] ne le fera plus jamais. C’était un peu comme un manège, comme un manège pour enfants”, a déclaré Alcock. “Même pas un manège, vous savez, ces petites machines à l’extérieur de certains centres commerciaux et vous y mettez des pièces? C’était comme ça.”

Pour Alcock, apprendre à parler le haut valyrien, l’une des langues parlées dans les livres de Martin qui est la langue préférée des Targaryen, était plus agréable.

“Je décris toujours cela comme essayer d’apprendre une chanson dans une autre langue, c’est finalement que vous voulez juste la connaître sans penser à ce que vous dites, et apprendre ce que nous disons en anglais. C’était très amusant, j’ai apprécié ça beaucoup plus que les dragons », a-t-elle déclaré.

Alcock joue Rhaenyra alors qu’elle est adolescente, à l’époque où son père, le roi Viserys I, la choisit comme héritière plutôt que son frère le prince Daemon (Matt Smith).

L’émission se déroule sur plusieurs années au cours de la saison avant de faire un saut dans le temps lorsque Emma D’Arcy reprend le rôle d’Alcock.

Tout en faisant le spectacle, Alcock avait sa propre façon de se référer aux épisodes pour représenter la façon dont Rhaenyra se sentait pendant son adolescence.

“J’ai intitulé chaque épisode et je pense qu’il est fidèle à un paysage hormonal adolescent qui se produit”, a déclaré Alcock. “Le premier était la tragédie, puis la trahison, la rage, la luxure et l’acceptation. C’est ainsi que je me suis en quelque sorte retrouvé dans chaque épisode et [thought] quel était son état émotionnel principal à l’intérieur de cela ?

“Dans [episode] un, sa vie s’effondre de faire partie d’une tragédie massive, et trois, elle est juste angoissée comme putain, et quatre, elle est en quelque sorte rebelle, quatre était rebelle [not lust]et cinq, elle apprend en quelque sorte à jouer au jeu, mais selon ses propres règles.”

Alcock a poursuivi en admettant qu ‘”il n’y avait pas eu de conversation” entre elle ou son successeur, D’Arcy, car les showrunners ne voulaient pas que les acteurs, Carey et Cooke inclus, s’influencent mutuellement sur l’approche de leurs personnages.

“[We] il fallait juste croire que c’était la bonne décision à prendre […] J’ai vu la performance d’Emma et Olivia et je pense qu’elles sont phénoménales et qu’elles y apportent une telle nuance et éveillent la maturité que je n’aurais pas pu traduire à l’écran”, a déclaré Alcock. nous a bénéficié d’une manière que nous n’avions pas à penser à tout ce qui venait [after]c’était juste de la pure performance parce que le casting était tout simplement incroyable.”

Bien que D’Arcy reprenne le personnage, cela ne signifie pas nécessairement que c’est la fin pour Alcock, du moins, dans son esprit, elle serait prête à revenir dans la série.

“J’adore Rhaenyra et j’adore le casting et j’adore la façon dont ils ont raconté cette histoire, donc, vous savez, s’ils m’avaient, j’aimerais revenir”, a déclaré Alcock lorsqu’on lui a demandé s’il était possible de reprendre le rôle à l’avenir. “Mais je sais qu’Emma va continuer le voyage de Rhaenyra pour la prochaine saison ou autre.

“Donc je ne veux pas vraiment retirer de cette performance ou quoi que ce soit, tu vois ce que je veux dire? Je dois l’abandonner d’une certaine manière.”

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire