Le fan club de Lewis Hamilton supprime un message après un contrecoup: “Les émotions sont fortes”

Le fan club de Formule 1 de Sir Lewis Hamilton est revenu sur une déclaration qu’il a publiée après son résultat décevant au Grand Prix des Pays-Bas de dimanche.

Hamilton lui-même a dû s’excuser auprès de son équipe Mercedes pour sa tirade à la radio de l’équipe où il leur a dit que vous m’aviez baisé après qu’une victoire en course lui ait échappé et qu’il ait terminé quatrième.

Les fans de Mercedes ont insulté l’équipe rivale Red Bull et plus particulièrement sa responsable des opérations Hannah Schmitz après la course, l’accusant de complot visant à placer l’un de ses pilotes sur la première place du podium.

Le groupe de soutien officiel de Hamilton, Team LH, a publié une déclaration après la course appelant à l’arrêt des abus en ligne envers Schmitz.

“Nous comprenons à 100% que les émotions de tout le monde sont fortes en ce moment”, indique le communiqué.

“Personne ne s’attendait à ce que la course se déroule de cette façon alors que nous étions si près d’une victoire. Mais il est important pour nous que nous continuions à répandre l’amour et l’empathie envers les équipes qui travaillent dur dans le paddock – que ce soit de notre équipe ou d’autres – mais surtout le femmes.

“Le langage des commentaires haineux dirigés contre la responsable de la stratégie de Red Bull, Hannah Schmitz, est intolérable et ne doit pas être toléré. Ce sport est impitoyable, et il faut être prêt à absolument tout, et c’est ce qu’elle a fait aujourd’hui.

“Il y a beaucoup de points positifs à tirer de la course de Lewis aujourd’hui, et c’est exactement ce sur quoi nous nous concentrons. Merci pour votre soutien indéfectible à LH ! Nous gagnons et nous perdons ensemble.”

Ce message a été retweeté par Hamilton lui-même, mais n’est pas resté longtemps.

L’équipe LH l’a supprimé après avoir reçu des milliers de commentaires disant qu’il avait fait de Schmitz encore plus une cible.

“Nous comprenons que la déclaration publiée a fini par faire plus de mal que de bien et a suscité des commentaires qui sont exactement tout ce contre quoi TeamLH s’oppose – pour cela, nous nous excusons sincèrement”, a-t-il écrit sur Twitter.

Hamilton a également supprimé son retweet de la déclaration originale.

“S’il vous plaît, faites attention à ce que vous avez publié. Ce tweet était un sifflet pour les mauvais acteurs à saisir et à courir avec pour harceler davantage les fans de Lewis. Faites mieux la prochaine fois”, a commenté un fan aux excuses de l’équipe LH.

Un autre a écrit: “J’espère qu’avant de vous excuser ici, vous êtes allé vous excuser auprès de la personne qui le mérite le plus. J’espère que la prochaine fois, vous réfléchirez avant d’agir et, en tant que tel, ne vous contenterez pas de publier des déclarations avant de résoudre les problèmes en PRIVÉ.”

L’une des rares femmes à occuper un poste de direction dans une équipe de Formule 1, Schmitz aurait supprimé son compte Twitter depuis qu’elle est devenue la cible des trolls.

Mais elle a gardé son compte Instagram et posté une photo du pilote Red Bull Max Verstappen sur le podium du vainqueur après la course.

“Merci Zandvoort pour un week-end incroyable ! C’était certainement une journée mouvementée au bureau, mais j’ai adoré chaque minute, un honneur de faire partie de @redbullracing. Une telle atmosphère de soutien incroyable sur cette piste, c’est pourquoi nous allons courir 🧡 ! Un grand bravo à l’équipe de MK qui rend cela possible”, a-t-elle écrit.

Le drame a commencé lorsque l’équipe sœur de Red Bull, AlphaTauri, et le pilote japonais Yuki Tsunoda ont déclenché une voiture de sécurité pour entrer sur la piste après avoir senti que quelque chose n’allait pas avec son véhicule.

L’intervention de la voiture de sécurité a donné à Verstappen, qui suivait Hamilton à ce stade, une chance de changer ses pneus. Le coéquipier de Hamilton chez Mercedes, George Russell, a également opté pour des pneus tendres et a terminé deuxième.

L’équipe de Hamilton a décidé de ne pas utiliser de pneus tendres et il a fulminé auprès de son ingénieur de course Peter Bonnington après la course dans une diatribe explétive.

“Je ne peux pas croire que vous m’ayez foutu en l’air. Je ne peux pas vous dire à quel point je suis p *****”, lui a-t-il dit.

Le joueur de 37 ans a déclaré plus tard à l’équipe : “À tous les mécaniciens, travail fantastique aujourd’hui. Ce sont les meilleurs arrêts au stand que nous ayons eus de toute l’année, alors merci pour vos efforts continus.”

“Continuons à pousser, nous avons encore des points aujourd’hui.”

Plus tard, il s’est excusé auprès de son équipe et a déclaré aux médias qu’il avait “perdu pendant une seconde”.

Le champion de course a admis que l’équipe avait très bien fait jusqu’à l’incident de la voiture de sécurité et qu’il se sentait très ému.

“Mais bien sûr, il y a la voiture de sécurité, [it] n’a vraiment pas aidé, et j’étais juste au bord du point de rupture avec les émotions, et mes excuses à l’équipe parce que je ne me souviens pas de ce que j’ai dit”, a déclaré Hamilton à Sky 1.

“Je viens de le perdre pendant une seconde, mais je pense qu’ils savent que c’est tellement de passion et je veux le voir comme un verre à moitié plein.

“Nous sommes venus ici en difficulté depuis la dernière course, nous nous battions contre les Red Bulls aujourd’hui. Nous avons été plus rapides que la plupart à de nombreux points.”

Hamilton a ajouté : “Sans la voiture de sécurité, je pense que nous aurions été en difficulté pour la victoire à la fin sur un seul arrêt, ce que je ne pense pas que les autres pourraient faire.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire