Un enseignant du secondaire découvre au Canada un fossile d’animal plus vieux que les dinosaures

Une enseignante du secondaire promenant son chien le long de la côte de l’Île-du-Prince-Édouard, au Canada, a découvert les restes fossilisés d’un animal inconnu qui a parcouru la Terre il y a 300 millions d’années – environ 50 millions d’années plus tôt que les dinosaures.

Lisa St. Coeur Cormier, 36 ans, a repéré quelque chose qui sortait de la saleté de couleur rougeâtre et en y regardant de plus près, elle a réalisé qu’il s’agissait d’une cage thoracique – puis elle a vu l’attache et le crâne.

Le fossile n’a pas encore été identifié, mais John Calder, un géologue et paléontologue travaillant sur l’affaire, soupçonne qu’il s’agit d’un type de lézard ou d’un proche parent.

Calder a déclaré à CBC que des découvertes comme celle-ci se produisent tous les “50 ou 100 ans” et que cela “pourrait être un fossile unique en son genre dans l’arbre de la vie… de l’évolution des amphibiens aux reptiles, aux mammifères jusqu’à nous”, a-t-il déclaré. a continué.

On pense que les dinosaures ont vécu il y a environ 245 millions d’années, puis se sont éteints il y a 66 millions d’années.

Les créatures qui parcouraient la Terre auparavant étaient en grande partie des requins, des poissons osseux, des arthropodes, des amphibiens, des reptiles et des synapsides.

Le fossile trouvé sur la plage est petit, mesurant plus de deux pieds de long, mais contient encore des détails incroyables qui ont permis aux chercheurs de déterminer qu’il vivait bien avant les dinosaures.

“C’est au début de l’évolution des reptiles à partir des amphibiens, et ils se diversifient”, a déclaré Calder à CBC.

«Et donc ça va être un vrai casse-tête. Il faudra probablement une bonne année pour découvrir l’identité de cette chose.

Très peu de fossiles datant d’avant les dinosaures ont été découverts, donc au final, celui qui se trouve sur la plage pourrait être une toute nouvelle espèce.

Mme Cormier s’est dite ravie de cette découverte rare, car c’est sa chance de laisser une marque dans l’histoire des sciences.

Mme Cormier s’est dite ravie de cette découverte rare, car c’est sa chance de laisser une marque dans l’histoire des sciences.

“Penser que j’ai trouvé quelque chose qui pourrait avoir 300 millions d’années, c’est incroyable”, a-t-elle déclaré.

‘Je pense que ça va être une fois [thing]mais je vais continuer mes promenades et je vais continuer à chercher du verre de mer et peut-être que je trouverai autre chose.

Un autre ensemble de côtes fossilisées a été trouvé au Portugal dans le jardin de quelqu’un, mais les restes étaient beaucoup plus gros et appartenaient à un dinosaure.

Après avoir étudié le squelette, les scientifiques ont découvert qu’il appartenait à un brachiosaure de 82 pieds qui vivait il y a entre 160 et 100 millions d’années.

Les fossiles ont été découverts en 2017, mais ce n’est que plus tôt ce mois-ci que les paléontologues portugais et espagnols ont annoncé ce qu’ils avaient trouvé – un dinosaure sauropode d’environ 39 pieds de haut et 82 pieds de long.

Des éléments du squelette axial ont été découverts jusqu’à présent, y compris des vertèbres et des côtes qui indiquent qu’il s’agissait d’un brachiosauridé.

Le groupe des Brachiosauridae a vécu du Jurassique supérieur au Crétacé inférieur.

Contrairement aux autres sauropodes, ils ont des membres antérieurs plus longs que leurs membres postérieurs, ce qui se traduit par un torse plus long et une queue proportionnellement plus courte.

Elisabete Malafaia, chercheuse à l’Université de Lisbonne, a déclaré: “Il n’est pas habituel de trouver toutes les côtes d’un animal comme celui-ci, encore moins dans cette position, en conservant leur position anatomique d’origine.”

“Ce mode de conservation est relativement rare dans les archives fossiles de dinosaures, en particulier de sauropodes, du Jurassique supérieur portugais.”

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire