DFB : un homme politique du FDP condamne les sifflets contre l’équipe nationale allemande

ad

L’équipe nationale allemande a perdu samedi contre la Turquie. Mais au lieu de la performance de la sélection DFB, c’est l’ambiance dans le stade qui est le principal problème.

Le secrétaire général du FDP, Bijan Djir-Sarai, a condamné les sifflets des supporters turcs lors du match international contre l’Allemagne. L’homme de 47 ans a déclaré à «Bild»: «Cela doit nous faire tous mal lorsque des personnes nées ou ayant grandi en Allemagne huent l’équipe nationale allemande lors d’un match international en Allemagne.» Djir-Sarai y voit même « une nouvelle fois des échecs et des déficits de la politique d’intégration ».

Des dizaines de milliers de supporters de l’équipe nationale turque ont hué l’équipe de la DFB samedi alors qu’elle tenait le ballon. Une discussion a alors éclaté pour savoir si cela était acceptable. Les critiques des sifflets ont accusé les supporters de manque de respect et, dans certains cas, de manque de gratitude envers l’Allemagne.

L’autre partie, à son tour, a souligné que cela n’avait rien à voir avec l’équipe allemande. Les coups de sifflet contre l’équipe adverse font partie de la culture des supporters turcs. Cela s’est également vu lors des matchs de Ligue des Champions du FC Bayern contre Galatasaray Istanbul.

En tout cas, les sifflets des supporters turcs ont « inquiété » l’équipe allemande, selon Thomas Müller. “Vous pensez que nous voulons leur montrer que nous allons quand même gagner, ou ne pas leur donner la satisfaction que la Turquie finisse par gagner à Berlin”, a déclaré Müller. La sélection DFB voulait montrer aux supporters visiteurs « qu’ils chantent et sifflent pour le mauvais drapeau », a ajouté le professionnel du FC Bayern Munich. Après le premier but de Kai Havertz, les supporters allemands, pour la plupart beaucoup plus calmes, ont ironiquement crié “victoire à l’extérieur, victoire à l’extérieur”.

En fin de compte, l’équipe allemande a dû s’avouer vaincue lors des débuts à domicile de l’entraîneur national Julian Nagelsmann. La victoire de leur équipe a été saluée avec euphorie par les supporters turcs. “En fait, nous voulions montrer : ‘Hé, pas comme ça !’ Mais bien sûr, le sport et la vie ne se déroulent pas toujours comme on le souhaite”, a déclaré Müller, qui n’a pas joué.

Articles Liés

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Derniers articles