Battu par Kyrgios en 8ème, Medvedev perdra la 1ère place mondiale

Daniil Medvedev ne verra pas les quarts de finale de l’US Open.

Tenant du titre, le Russe s’est incliné 7-6 (13/11) 3-6 6-3 6-2 face à Nick Kyrgios (n°23) dimanche soir pour les huitièmes de finale. Il perdra sa 1ère place mondiale à l’issue de ce tournoi.

Transfiguré depuis la finale – certes perdue face à Novak Djokovic – à Wimbledon, Nick Kyrgios a adressé un message clair à la concurrence. Présent pour la première fois en quart de finale à Flushing Meadows, il tentera de le confirmer face à un autre Russe, Karen Khachanov (n°27).

“Je suis content de pouvoir enfin montrer à New York à quel point je peux bien jouer. Je travaille tous les jours, très dur, je veux que chaque séance d’entraînement compte”, a réagi l’Australien, aussi talentueux que volcanique, mais qui s’est calmé pour être plus conquérant après sa carrière à Londres.

Titré à Washington, où il avait mis fin à trois années de disette, déjà meilleur buteur de Daniil Medvedev au 2e tour à Montréal, Nick Kyrgios a apporté dimanche soir la confirmation retentissante de ce semis spectaculaire. Sa basket était flamboyante, émoussée et fine, sans fausse note ni peur ni frein, comme le premier tie-break remporté au forceps dans une séquence à grande vitesse.

L’Australien, qui avait sorti trois balles dans le premier set, a certainement décompressé immédiatement. Ainsi, il a commis trois doubles fautes lors de son premier jeu de service du deuxième set pour permettre à Daniil Medvedev de se relancer. Et il a balancé la raquette plusieurs fois, sans oublier de roter sa frustration à droite et à gauche.

Mais ce sont ses baskets brillantes qui ont éclipsé son côté sombre. Sa démonstration de force a été brillante jusqu’au bout. Lorsqu’un pas si mauvais Daniil Medvedev a réussi à l’inquiéter, il a su forcer son sort, notamment dans les temps et souvent grâce à sa première balle (21 aces).

“Je vais me coucher. Avant, je serais parti”, a conclu lors de son interview sur le court Nick Kyrgios, qui s’est imposé comme un sérieux prétendant au titre dans un tournoi privé de ce qui aurait été le grand favori. , Novak Djokovic.

Sacré contre le Serbe un an plus tôt, Daniil Medvedev va certainement céder sa 1ère place mondiale. Si Rafael Nadal se retrouve virtuellement sur le trône du tennis masculin pour le moment, Carlos Alcaraz et Casper Ruud peuvent également espérer s’emparer de cette position convoitée.

Cet article a été automatiquement publié. Sources : ats/afp

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire