Denis Odoi vit le rêve de la Coupe du monde avec le Ghana alors qu’il affronte Cristiano Ronaldo

Le vieux garçon de Fulham, Denis Odoi, est la preuve vivante que vous n’êtes jamais trop vieux pour réaliser vos rêves.

À 34 ans, il est sur le point de faire ses débuts en Coupe du monde jeudi contre le Portugal de Cristiano Ronaldo, et dans la nouvelle année, il connaîtra pour la première fois le football à élimination directe de la Ligue des champions.

“Je vis dans l’instant présent mais en même temps c’est un peu fou ce qui m’arrive”, reconnaît le populaire défenseur ghanéen qui a passé six ans à Craven Cottage avant de rejoindre le Club de Bruges en janvier.

«Je parle toujours à des coéquipiers de Fulham comme Harrison Reed, Neeskens Kebano et Bobby Decordova-Reed. Ils sont comme “Oh, alors la Ligue des Champions était facile pour vous et maintenant vous êtes aussi Monsieur Coupe du Monde !”

“Tout le monde est un peu surpris, même moi, de la façon dont ça s’est passé.”

Le voyage d’Odoi au Qatar est inhabituel. Né et élevé en Belgique, il a remporté une sélection solitaire pour les Red Devils il y a dix ans en jouant lors d’un match amical contre le Monténégro aux côtés d’Eden Hazard et de Thibaut Courtois.

Mais sachant que son père venait du Ghana, le pays d’Afrique de l’Ouest l’a appelé pour son barrage de Coupe du monde contre le Nigeria plus tôt cette année et huit mois plus tard, il est sur la plus grande scène de toutes, aux côtés d’autres diasporas comme Tariq Lamptey de Brighton.

«Il y avait une division d’opinion au début. Certains fans nous ont embrassés parce qu’ils espéraient que nous améliorerions l’équipe, mais d’autres pensaient que nous n’aurions pas le même sentiment pour le pays.

«Je devais être honnête et dire que j’avais été élevé différemment parce que mes parents avaient divorcé, donc je n’avais pas beaucoup de culture ghanéenne dans mon éducation. Mais mes racines sont toujours là.

« J’ai même essayé d’apprendre la langue nationale Twi mais c’est difficile. Ce qui est bien, c’est que certains membres de la famille de mon père du Ghana ont pu entrer en contact depuis que je suis dans l’équipe et que je joue en Afrique.

« J’ai reçu la visite d’un cousin qui a pu me dire des choses sur mon père que je ne savais pas.

« J’ai reçu la visite d’un cousin qui a pu me dire des choses sur mon père que je ne savais pas.

«J’étais sceptique quand il m’a envoyé un texto pour la première fois – vous entendez des histoires d’escrocs. Mais quand il a envoyé des photos de moi en bas âge avec mon père, j’ai su qu’il faisait partie de la famille. C’était tellement agréable de se rencontrer et de parler.

Alors que les deux premiers matches du Ghana sont contre le Portugal et la Corée du Sud, le pays a déjà un demi-œil sur son match de rancune contre l’Uruguay.

Les Sud-Américains les ont tristement éliminés de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud lorsque Luis Suarez a délibérément manipulé la ligne et Asamoah Gyan a raté le penalty qui en a résulté, l’Uruguay se qualifiant finalement pour la demi-finale lors d’une fusillade.

“J’ai regardé le match à la télévision en tant que fan du Ghana et je connais très bien l’histoire”, déclare Odoi, un sosie de Thierry Henry.

“Les gens veulent se venger de ce qui s’est passé. Les joueurs aussi, en particulier des gars comme André Ayew qui était dans cette équipe. Il veillera à ce que les plus jeunes soient au courant de ce dont il s’agit. Les Ghanéens veulent la rédemption et la justice pour cela.

«En tant que professionnel, je peux voir pourquoi un joueur ferait ce que Suarez a fait pour essayer de sauver sa propre équipe, mais les cicatrices sont profondes. Je ne vois pas quelqu’un comme Andre vouloir serrer la main de Suarez.

La femme et l’aîné d’Odoi, âgé de cinq ans, iront au Qatar pour le surveiller. Ils resteront dans la famille du coéquipier brugeois Simon Mignolet, qui fait partie de l’équipe belge.

Leur équipe a dépassé les attentes pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en terminant devant l’Atletico Madrid et le Bayer Leverkusen et face à Benfica en février.

Mais pour l’instant, le défenseur se concentre sur la Coupe du monde. Le Ghana est un outsider mais s’est montré contre le Nigeria en qualifications, il peut bouleverser les pronostics.

Ils ont un fort contingent de Premier League avec Thomas Partey (Arsenal), Daniel Amartey (Leicester), Mohammed Salisu (Southampton) et Lamptey. Le conseiller technique Chris Hughton, dont le père est ghanéen, a dirigé Newcastle et Brighton.

À un moment donné, il aurait envie d’une fissure en Angleterre. Il a une histoire avec Jack Grealish avec deux fautes sur le milieu de terrain faisant expulser Odoi lors de la finale des barrages du championnat 2018 entre Fulham et Aston Villa.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire