F1 RACE ZONE: Max Verstappen entre dans le top 10 des leaders du tour de tous les temps

Le Grand Prix des Pays-Bas de dimanche a été une autre tournure mouvementée de la saison de F1, alors que Max Verstappen a remporté une victoire à domicile sur le circuit de Zandvoort.

Le pilote Red Bull a remporté sa quatrième victoire consécutive après une autre performance dominante, mais ce n’était pas le seul sujet de discussion majeur du week-end.

D’un pigeon courageux debout au milieu des voitures rugissantes à la rencontre réconfortante de Sebastian Vettel avec des réfugiés ukrainiens avant la course, Courrier sportif jette un œil à tous les meilleurs morceaux.

Max Verstappen fait désormais partie des 10 meilleurs leaders du tour de tous les temps, avec 1 636. Il a dépassé deux grands, Nelson Piquet (1 600) et Niki Lauda (1 593).

Il a 24 ans. Prochains dans sa ligne de mire : Sir Jackie Stewart, Jim Clark, Nigel Mansell, Alain Prost, Ayrton Senna, Sebastian Vettel, Michael Schumacher et Lewis Hamilton.

Une foule partisane et joyeuse s’est entassée dans le circuit de Zandvoort, la plupart d’entre eux arborant un orange vif et applaudissant bruyamment le héros local Verstappen. Il y avait 105 000 personnes présentes pour la course. Seuls quatre stades sportifs dans le monde peuvent accueillir autant de monde.

Le pigeon le plus courageux du monde a traversé la piste alors que plusieurs voitures – roulant à environ 200 mph – passaient devant, changeant de direction pour l’éviter et à quelques centimètres de l’oiseau courageux. Peut-être que le pilote à la retraite Kimi Raikkonen a un nouveau concurrent pour le titre de “The Iceman”.

L’arrêt au stand le plus long de la journée a appartenu à Yuki Tsunoda d’AlphaTauri, d’une durée de 52,7 secondes. Certains se sont demandé pourquoi il avait été appelé après s’être plaint d’un pneu desserré, avant que son équipe ne tripote sa ceinture de sécurité pendant des lustres, puis ne le renvoie pour le retirer presque instantanément.

C’était réconfortant de voir le pilote d’Aston Martin Sebastian Vettel, qui n’a jamais eu peur de s’exprimer sur des questions extérieures à la Formule 1, et le PDG de la F1 Stefano Domenicali rencontrer et saluer des écoliers néerlandais, des espoirs de karting et des réfugiés ukrainiens sur la piste avant la course.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire