Le Britannique Jack Draper prend sa retraite de l’US Open après une blessure lors d’un match avec Karen Khachanov

Jack Draper a été contraint de quitter son troisième tour de l’US Open, mais pas avant de laisser un autre rappel de sa riche promesse.

Le joueur de 20 ans de Surrey était dans l’ascendant contre la 27e tête de série Karen Khachanov lorsqu’il a subi ce qui semblait initialement être une souche autour de l’aine ou du fessier.

Il a essayé de continuer à jouer, mais ses mouvements devenant plus restreints, il s’est retiré après avoir consulté le physio sur le terrain.

Draper pense que la blessure l’empêchera d’entrer pendant quelques semaines : « C’était juste le haut de mon ischio-jambier, l’insertion entre l’ischio-jambier et l’aine.

«J’ai déjà eu des problèmes avec ça, et peut-être que cette fois, c’était juste beaucoup de tennis que j’ai joué au cours des sept dernières semaines. Je pense que l’essentiel est que j’ai encore besoin d’améliorer mon corps. Il n’est tout simplement pas prêt d’aller vraiment loin dans ce tournoi.

«Je pense que je l’ai fait à deux amours dans le troisième. Je suis sorti pour un bal large et j’ai juste ressenti un pincement. Ça a été une semaine vraiment positive pour moi.

“C’est mon deuxième claquement au mérite. C’est très différent de jouer les matchs en cinq sets. J’ai battu quelques très bons joueurs et j’avais l’impression qu’aujourd’hui je revenais.

Le score était de 3-6 6-4 5-6 et deux heures 33 minutes s’étaient écoulées dans ce qui ne sera sûrement pas sa dernière apparition au troisième tour à Flushing Meadows.

L’imposant Russe était devenu le dernier joueur à avoir du mal à maîtriser la puissance de son jeu gaucher, qui l’a maintenant propulsé dans le top cinquante mondial.

Le talent et la détermination ne sont clairement pas un problème pour Draper, qui avait éliminé le numéro huit mondial Felix Auger-Aliassime.

Comment le corps du numéro quatre britannique résiste aux rigueurs de la tournée a été plus une question, car il serait encore plus avancé dans sa progression s’il n’avait pas subi une litanie de revers physiques jusqu’à présent dans sa carrière naissante.

Comment le corps du numéro quatre britannique résiste aux rigueurs de la tournée a été plus une question, car il serait encore plus avancé dans sa progression s’il n’avait pas subi une litanie de revers physiques jusqu’à présent dans sa carrière naissante.

Certains d’entre eux ont été des douleurs de croissance, et rien ne laisse penser qu’il y a autre chose pour le retenir.

Khachanov a éliminé Cam Norrie de l’Open de France au même stade et a cherché à contrecarrer à nouveau les espoirs britanniques lorsqu’il a remporté le premier set sur le vaste terrain de la tribune.

Draper a riposté et a rapidement alarmé le Russe et l’a mis sur la défensive, venant au filet pour voler quand il a cassé le service dans la seconde pour égaliser le match.

Quand il a bondi à 3-0 dans le troisième, il semblait prêt pour un autre bouleversement, mais après avoir été brisé, il a appelé l’entraîneur puis est parti se faire soigner après avoir fait quelques mouvements de pivotement maladroits.

Draper a ensuite obtenu une autre pause immédiatement après pour porter le score à 5-2, mais cela a prouvé son niveau élevé.

Avec son mouvement de plus en plus roux, il a essayé de terminer les points rapidement. Cela a effacé sa constance et quatre matchs ont été perdus avant qu’il ne demande à nouveau l’entraîneur et, après une brève discussion, il s’est approché pour serrer la main d’un adversaire qui aurait pu être quelque peu soulagé.

Après des victoires en deux sets contre Auger-Aliassime et le très apprécié Finn Emil Ruusuvuori, le gaucher de Leatherhead a de nouveau souligné qu’il ne fallait pas se moquer de lui.

Sa sortie et celle d’Andy Murray laissent Dan Evans et Cam Norrie comme les derniers Britanniques partis au troisième tour des simples.

À 16 heures, heure du Royaume-Uni, Norrie affrontera Dane Holger Rune, 19 ans, le fougueux numéro 33 mondial qui a fait des progrès rapides.

Evans jouera plus tard dans la journée, heure locale, contre le Croate Marin Cilic, le champion de 2014 lorsqu’il est devenu un intrus au milieu de la domination des Big Three et des contributions de Murray et Stan Wawrinka.

Le Midlander de 32 ans a remporté sa seule rencontre précédente, mais il est susceptible d’y être confronté cette fois-ci.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire