Le dernier souvenir de la star tunisienne du football Socceroos est le but merveilleux de Tim Cahill en Coupe du monde 2014

Les cols bleus Socceroos ont de nouveau été méprisés – cette fois par le défenseur tunisien Mohamed Drager.

S’exprimant avant le match incontournable de l’Australie samedi soir (21h, AEDT) contre les Eagles de Carthage, le joueur de 26 ans connaissait le grand retraité Tim Cahill, mais on ne peut pas en dire autant de la génération actuelle de joueurs de Graham Arnold.

“Je me souviens de ce but de Tim Cahill … c’est mon dernier souvenir (des équipes australiennes)”, a déclaré Drager jeudi, faisant référence à la volée emblématique de la Coupe du monde 2014 de Cahill contre les Pays-Bas au Brésil.

“C’est bien pour nous qu’il ne joue plus.

“Je n’en ai pas vu beaucoup pour être honnête … mais ils sont difficiles à jouer. Je m’attends donc à un match difficile.

Le manque de respect de Drager reflète l’attitude de la galaxie des stars françaises.

Avant l’affrontement de mercredi à Doha, le défenseur Ibrahima Konate et le milieu de terrain Eduardo Camavinga ont déclaré avec arrogance qu’ils ne pouvaient identifier aucun Socceroos à la Coupe du monde – même s’ils avaient tous deux affronté des joueurs australiens au niveau du club.

Konate a joué plusieurs fois contre Mathew Leckie en Bundesliga allemande et Camavinga a affronté Aaron Mooy du Celtic en UEFA Champions League assez récemment.

‘Non pas du tout. Je n’en connais aucun”, a déclaré Konaté lors d’une conférence de presse.

Drager a déclaré plus tard que ses coéquipiers ne sous-estimeraient pas les Socceroos.

“Ils n’ont pas grand-chose à perdre si vous voyez ce que je veux dire”, a-t-il déclaré à Fox Sports.

“Ils n’ont pas grand-chose à perdre si vous voyez ce que je veux dire”, a-t-il déclaré à Fox Sports.

“Donc ça va être dur pour nous, il faut arriver à quatre points car l’équipe de France (dernier match de groupe) va être difficile.”

Avec jusqu’à 40 000 ressortissants tunisiens vivant à Doha, cela ressemblera à un match à domicile pour Drager et ses coéquipiers.

Contre le Danemark, les supporters tunisiens ont généré une atmosphère incroyable, et beaucoup devraient converger vers le stade Al-Janoub pour voir leurs héros se battre pour une place en huitièmes de finale.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire