Le patron du gardien de Bournemouth, Gary O’Neil, brille lors d’une audition de direction dans la victoire contre Nottingham Forest

Pas de cardigan rayé en vue, Gary O’Neil s’est lancé dans ses fonctions médiatiques en portant un simple survêtement de club et une paire de baskets. Les choix de garde-robe de Scott Parker ont disparu, tout comme les tons sombres de ses fouilles au tableau et ses moqueries selon lesquelles son équipe est mal équipée.

L’homme à sa place, un ancien milieu de terrain de Portsmouth et West Ham de 39 ans, préfère une approche simple. “Je vais fêter ça avec une tasse de thé”, a-t-il dit en riant. “J’aime bien un bon thé.”

On dirait que tu te mets à l’aise, Gary. Faites comme chez vous, pourquoi pas. Le temps nous dira si Bournemouth accélère sa recherche d’un successeur permanent à Parker cette semaine, mais l’audition d’O’Neil pour le poste le plus élevé n’aurait pas pu se dérouler beaucoup plus facilement.

Un point et une feuille blanche indispensable contre les Wolves mercredi ont été suivis d’une victoire de retour à Nottingham Forest samedi. C’est nettement mieux que d’être cogné 9-0 il y a une semaine.

Et bien qu’O’Neil n’ait pas tardé à détourner les louanges de ses joueurs, la victoire coche de nombreuses cases pour son CV de manager – des ajustements tactiques réussis à la mi-temps, un vainqueur marqué par un remplaçant et les bonnes décisions personnelles pour voir une victoire importante. .

Il faut ajouter que de nombreux fans de Bournemouth étaient tristes de voir Parker partir, surtout après qu’il les ait ramenés en Premier League la saison dernière.

Mais ses commentaires chargés aux médias lui ont finalement coûté le travail, de la même manière que son mandat s’est terminé à Fulham, avec une brouille avec le conseil d’administration et des vedettes comme Aleksandar Mitrovic.

Peut-être que Parker avait raison quand il a laissé entendre que l’équipe de Bournemouth n’était pas assez forte pour rester debout. Mais dire cela à haute voix à plusieurs reprises ne peut aider personne, en particulier avec le président Maxim Demin qui ne changera probablement pas sa politique de transfert réaliste.

O’Neil a renversé cette négativité. “Nous connaissons Gary depuis longtemps, c’est un gars fantastique, il a montré cette semaine ce qu’il pouvait tirer de nous”, a déclaré l’attaquant Dominic Solanke, qui a marqué le deuxième des trois buts de Bournemouth samedi. “Il a beaucoup d’expérience et nous connaît sur le bout des doigts.”

Il est entendu que Bournemouth cherchera toujours un chef permanent. Sean Dyche, Nathan Jones de Luton et Kjetil Knutsen, du côté norvégien Bodo/Glimt, sont en lice.

Bournemouth voit la Coupe du monde de novembre comme un bon moment pour une “mini pré-saison”, avec peu de joueurs prêts à s’envoler pour le Qatar.

Bournemouth voit la Coupe du monde de novembre comme un bon moment pour une “mini pré-saison”, avec peu de joueurs prêts à s’envoler pour le Qatar.

Quant à Forest, cela a été une semaine de retour à la réalité pour les hommes de Steve Cooper, avec 11 buts inscrits au cours des trois derniers matchs. Ils ont fait face à un record de 17,3 tirs par match en moyenne et ont un total de buts contre prévu de 2,0 par match, le pire de la ligue.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire