Lewis Hamilton claque Mercedes “f *** up” alors que la stratégie d’arrêt au stand fait exploser les chances du Britannique

Lewis Hamilton a explosé dans une diatribe furieuse sur la radio de l’équipe après que la stratégie d’arrêt au stand de Mercedes ait anéanti les chances du Britannique de remporter la première course de la saison.

Le septuple champion du monde a fait preuve d’un rythme impressionnant tout au long du Grand Prix des Pays-Bas de dimanche et s’est finalement taillé une opportunité de franchir le drapeau à damier en premier, devant son rival et favori à domicile Max Verstappen.

Après que Mercedes ait opté pour une stratégie à un seul arrêt, Hamilton s’est retrouvé en tête de la course lorsqu’une voiture de sécurité a été lancée au 55e tour – alors que le champion en titre de Red Bull et Charles Leclerc de Ferrari entraient dans les stands pour changer de pneus.

Bien qu’on ait dit à Hamilton de rester absent dans le but de conserver sa position sur la piste, Mercedes a appelé son coéquipier George Russell, après que le joueur de 24 ans ait insisté sur le fait qu’il perdait la température des pneus sur les médiums.

Au redémarrage au 61e tour, Verstappen était directement derrière Hamilton avec des pneus plus frais et a facilement dépassé le pilote Mercedes pour reprendre la tête.

Pour frotter le sel sur les blessures d’Hamilton, Leclerc et Russell ont également réussi à le dépasser tardivement pour forcer le joueur de 37 ans à revenir à la quatrième place avant le drapeau à damier.

“C’était la plus grosse merde”, a crié Hamilton sur la radio de l’équipe de Mercedes.

‘Je n’arrive pas à croire que vous m’ayez foutu en l’air. Je ne peux pas vous dire à quel point je suis foutu.

Après la chute du drapeau à damier, l’ingénieur de course de Hamilton, Peter Bonnington, a déclaré: “Désolé, Lewis.”

“Cela avait l’air bien, mais nous allons nous asseoir et revoir les décisions que nous avons prises.”

Toto Wolff a ajouté sa voix à la liste des excuses. “Lewis, désolé que ça n’ait pas marché”, a déclaré le directeur de l’équipe Mercedes.

Toto Wolff a ajouté sa voix à la liste des excuses. “Lewis, désolé que ça n’ait pas marché”, a déclaré le directeur de l’équipe Mercedes.

« Nous avons pris un risque. Discutons-en entre nous au bureau.

Hamilton est venu à la radio pour exprimer sa gratitude uniquement à ses mécaniciens, omettant toute mention du département de stratégie de son équipe, dirigé par James Vowles.

“A tous les mécaniciens, travail fantastique aujourd’hui”, a-t-il déclaré.

«Ce sont les meilleurs arrêts au stand de la saison, alors merci pour les efforts continus. Continuons à pousser. Nous avons encore des points aujourd’hui.

Une heure après la chute du drapeau coché, Hamilton a expliqué sa fureur radio.

“Je ne veux pas m’excuser pour ma passion, car c’est comme ça que je suis fait et je ne réussis pas toujours”, a-t-il déclaré.

“Je suis désolé pour mon équipe pour ce que j’ai dit car cela a été fait dans le feu de l’action.

« Bien sûr, je suis déçu. Ça a été un tel tour de montagnes russes cette année. Je suis arrivé deuxième, je les rattrapais (Verstappen) et je me disais : “Wow, on pourrait se battre pour une victoire ici, et peut-être un doublé”.

«Et puis la voiture de sécurité est arrivée et des émotions folles étaient partout. J’ai su à ce moment-là que j’avais perdu parce que tout le monde était sur le pneu tendre et il n’y avait aucun moyen que je les retienne derrière moi.

Articles similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Le plus populaire